L’allergie solaire, c’est quoi ?

 
L’allergie solaire, également appelée lucite estivale bénigne (LEB) est de plus en plus fréquente. Elle n'a finalement d'estivale que le nom, car elle peut survenir lors d'expositions aux rayonnements solaires à n'importe quel moment de l'année. Avec l’arrivée du printemps et le retour du soleil et de la chaleur ces derniers jours, les premiers cas risquent de se déclarer rapidement.
 
Après deux ou trois expositions, des petits boutons vont apparaître et vont former des plaques rouges localisées au niveau du cou, des épaules, des bras, des mains et du décolleté.
La lucite estivale bénigne peut entraîner d'importantes démangeaisons et touche 10 à 20% des adultes dont une grande majorité de femmes qui représentent 90 % des personnes touchées.
 
En cas de doute ou si les symptômes persistent, consultez votre médecin.
 

Attention aux UVA

 
Les allergies solaires sont déclenchées par un apport massif et soudain d'UV (les UVB mais aussi et surtout les UVA) qui pénètrent dans l'épiderme après une exposition au soleil. Ce trop plein d'UV provoque une réaction immunitaire des cellules de la peau à l’origine des rougeurs allergiques.
 
Au risque que le LEB ne vous gâche la vie alors que vous vous réjouissez déjà des longues journées ensoleillées à venir mieux vaut éviter de vous exposer sans prendre quelques précautions.
 

Comment se protéger ?

 
La meilleure façon d'éviter les allergies solaires reste la prévention. En plus de la protection vestimentaire, choisissez de préférence avec une protection SPF 50+, à appliquer régulièrement, et pouvant résister à l'eau. Il est recommandé aussi de s'exposer au soleil progressivement (environ 30 minutes par jour) en évitant les heures les plus chaudes, de
 
 
Vous retrouverez bien sûr toutes nos protections solaires sur notre pharmacie en ligne.